Accueil du site / Les 10 façons de rater les conseils citoyens…

Les 10 façons de rater les conseils citoyens…

Les Conseils citoyens constituent un nouvel espace de participation dans le cadre de la politique de la ville. La question de la place des citoyens dans la conception et l’évaluation des projets qui leur sont destinés est ancienne et beaucoup de choses ont été faites. Pour soutenir et faciliter le travail de celles et ceux qui nous promettent que c’est un échec annoncé, nous avons regroupé ci-dessous quelques éléments susceptibles de participer à ce pronostic autoréalisateur.

 

  • Il faut surtout éviter des règles claires sur QUI fait QUOI et parler avec des sigles et du jargon technocratique !

 

  • Choisir des dates, lieux et horaires et surtout fixer un ordre du jour de réunion sans associer les participants !

 

  • Croire où faire croire que les responsables politiques sont tous les mêmes, qu’ils/elles n’écoutent jamais et surtout ne tiennent pas compte de ce qu’on leur dit !

 

  • Ne pas envoyer des documents préparatoires où des comptes rendus… car de toute façon, les gens ne lisent plus !

 

  • D’être en permanence dans la critique et de ne jamais rien proposer !

 

  • D’être convaincu que mon idée est forcément bonne, pour ne pas dire la meilleure, puisque c’est moi qui l’ai eu !

 

  • De venir aux réunions dans l’espoir de pouvoir demander au maire un emploi pour sa fille. (Si vous remplacez le terme « emploi» par « logement » et le mot « ma fille » par « mon fils », ça marche aussi !)

 

  • De faire des rencontres a répétions sans prendre des décisions et ne pas faire une vraie place aux participants moins « bavards » et ou ceux qui n’osent pas (encore) s’exprimer dans le groupe

 

  • D’estimer que les gens qui n’osent pas prendre la parole dans un groupe , n’ont rien à dire ou à apporter !

 

  • Ne pas donner d’explication pourquoi on n’a pas donné suite à telle ou telle proposition en se disant qu’ils/elles risquent être déçu et de toute façon ils le découvriront bien assez tôt tout seul !

 

  • Et enfin de considérer que les Conseils Citoyens constituent une obligation légale à laquelle il faut se plier, mais que cela ça doit surtout ne rien changer à nos façons d’être et de faire !

 

Cette liste est évidement non exhaustive, mais si vous vous appliquez à suivre ses conseils, vous avez de bonnes chances de réussir à échouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *